Devenir membre / faire un don
close

Solidarité Covid-19

En cette période de pandémie, on vous invite à #FAIRACT de solidarité avec les indépendant-es, designers, créateur-trices, couturier-ères et tous les acteurs qui nous aident à consommer la mode autrement ! Notre soutien aide bien plus qu’on pense : il permet aux boutiques d’honorer leurs commandes auprès de marques qui, à leur tour, peuvent continuer à passer commande auprès des fournisseurs, ce qui garantit du travail à toutes les personnes qui fabriquent nos vêtements. Pour continuer à nouer des liens malgré la distance, les marques et boutiques affiliées à FAIR’ACT nous ouvrent leurs coulisses.

Cette mini-campagne a été publiée via notre page Facebook.

Where is Marlo en mode covid-19

La fast-fashion a imposé son rythme. La durée de vie des collections est devenue très courte, les soldes arrivent de plus en plus tôt et, pendant ce temps, des marques et des usines ferment ou ne réussissent plus à vivre correctement.

Pour Anne-Sophie de Where is Marlo, il fallait prendre le contre-pied : c’est là, en 2015, qu’est né-e Marlo, petit-e citoyen-ne du monde. La marque prête une attention particulière aux modes de production (Portugal) et aux matières, et veille à fixer des prix qui permettent aux producteurs, aux boutiques revendeuses et à la marque de vivre simplement. Et histoire de s’affranchir des diktats des trends saisonniers, Where Is Marlo n’est plus présente dans les grandes foires.

Malgré le confinement, la collection (vêtements pour femmes et enfants de 3 à 14 ans) mais aussi des bons cadeaux restent disponibles sur le e-shop www.whereismarlo.com.

Le Laboratoire en mode covid-19

Un label, une boutique et un atelier fondés à Lausanne en 2000 : c’est tout ça Laboratoire fashion design ! Le label. Il crée des pièces de façon responsable et transparente: des séries limitées produites à partir des tissus et ressources existantes de la ligne RE/labo et des basiques conçus pour durer. La boutique. Elle met aussi en valeur d’autres marques, choisies pour leur design, leur histoire et leur transparence, qui proposent des produits de qualité et intemporels. Toutes les pièces qu’on trouve au labo sont réfléchies par des personnes qui cherchent des solutions pour travailler de manière durable, consciente et éthique.⁣ En ce moment, les dons et l’achat de bons cadeaux seraient un soutien bienvenu pour le labo. L’équipe propose aussi un service bien particulier : elle assure elle-même, à vélo, la livraison des commandes dans la région de Lausanne . Si c’est pas du dévouement, ça… 🙂 ! Rendez-vous sur https://www.le-laboratoire.com/

L’Atelier Mercerie en mode covid-19

Vous cherchez des tissus, de la mercerie, des patrons ou à suivre un cours de couture après le confinement ? Votre bonheur se trouve à L’atelier Mercerie à Morges. Les conseils avisés de Béatrice, qui a ouvert l’atelier en 2015 après avoir travaillé plus de 20 ans pour de grandes marques de vêtements et de lingerie, nous manquent. Mais on peut tout de même passer commande via son site www.ateliermercerie.com

Chabada Vintage en mode covid-19

Chabada Vintage ? Une boutique lausannoise gérée depuis 2011 par Muriel, dans laquelle dénicher des pièces authentiques de 1950 à 1990 ! Parce que les aides de l’Etat ne sont que « poussières d’étoiles », nous pouvons la soutenir en commandant des bons en direct ou en passant par différentes plateformes de soutien aux commerçants, à voir sur https://chabadavintage.ch/boutique/.

Arthenia en mode covid-19

Chez ART HENIA boutik ethik, à Lausanne, on trouve depuis 2001 des vêtements pour hommes et femmes issus du commerce équitable et tout un assortiment de produits artisanaux. La boutique a été précurseure en montant elle-même des structures éthiques à l’étranger qui sont devenues ses partenaires.

Au-delà de l’engagement d’Art Henia pour protéger et mettre en avant le savoir-faire traditionnel, on est super fans de la vibe qui règne au shop 🙂

La boutique est évidemment fermée, mais tout l’assortiment est disponible en ligne sur http://arthenia.ch/

Little Maille en mode covid-19

Julie la tricoteuse partage avec nous les coulisses de Little Maille, une marque de tricots de qualité réalisés en alpaga et à la main en Bolivie, un pays qui a préservé son savoir-faire. Little Maille offre des conditions de travail saines et rémunératrices aux tricoteuses indépendantes qui réalisent les pièces de la marque.

Dans la boutique de Lausanne, on retrouve aussi tout ce qu’il faut pour (apprendre à) tricoter, crocheter ou broder. Et Julie propose même différents ateliers pour apprendre ensemble en pratiquant, comme les très prisés apéro-tricot !

On se réjouit que la boutique réouvre dès la semaine prochaine. D’ici là, on reste solidaires et on continue à soutenir les petits commerçants comme Julie qui répondent à nos questions en toute transparence, qui nous donnent de précieux conseils et qui contribuent à créer une économie sociale et solidaire.
www.littlemaille.com

Tem Pimenta en mode covid-19

Pascale a créé le beau projet Tem Pimenta en 2013 déjà. « fair – eco – spicy fashion » : voilà qui décrit bien cette petite marque suisse de mode équitable pour femme et homme.

A ses débuts, tem pimenta a collaboré avec des producteurs en Inde, que Pascale allait régulièrement rencontrer, pour échanger et pour s’assurer des conditions de travail sur place. Le savoir-faire et les techniques locales notamment l’avait séduite, comme le Khadi (tissu de coton indien filé et tissé à la main) et le block paiting, une technique d’impression des tissus avec des tampons de bois.

Depuis 2019, la mignonne caravane « Lucette » est entrée dans la famille, faisant de tem pimenta un des premiers (si ce n’est LE premier!) magasins de mode éthique itinérants ! Dans le même temps, Pascale a décidé de se réapproprier la production : les nouvelles pièces sont créées et réalisées localement en Suisse. La dernière collection, la ONE collection, vient d’ailleurs de sortir.

Adepte de la « slow fashion », Pascale encourage ses clients à consommer moins mais mieux. Sa démarche mérite toute notre attention et notre soutien ! La caravane éthique Lucette attend patiemment le déconfinement pour entamer sa tournée estivale dans les marchés et festivals de suisses. En attendant, la boutique reste ouverte www.tempimenta.com/

La Materiotek-mercerie en mode covid-19

Aujourd’hui, c’est Nathalie de la materiotek-mercerie qui se présente. On a fait un peu connaissance tout récemment et on est super contents que ce lieu hors normes fasse désormais partie de la communauté de FAIR’ACT.

Tout est dans le nom, materiotek-mercerie : la démarche est basée sur la valorisation des matériaux et le savoir-faire. Souvent, la consommation responsable est associée à l’achat d’un produit éthique ou écologique. Choyer ses vêtements, réapprendre à les entretenir, à les réparer, se les réapproprier et les remettre en valeur… tout ça fait aussi partie des actes qu’on peut faire pour vivre de manière plus raisonnable.

Et cette arcade chaudefonnière nous y aide. De manière très pratique avec la mercercie, mais aussi à travers le programme hyper riche d’événements, d’expositions et de cours organisés à la boutique tout au long de l’année. Un lieu à faire connaître donc, et qu’on peut concrètement sur www.materiotek-mercerie.com/fr/

AYNI en mode covid-19

Ayni ? Une boutique de mode équitable créée en 2006 à Genève, où on trouve une jolie palette de vêtements pour hommes, femmes et enfants qui respectent les principes de l’économie sociale et solidaire.

Chapeautée par un comité bénévole, la Boutique Ayni est plus qu’un magasin : c’est un lieu de sensibilisation et d’information. L’équipe analyse et questionne les filières de ses fournisseurs. Avec bientôt 15 ans d’expérience dans le domaine, Ayni connait très bien les enjeux et exige des engagements concrets et significatifs des marques et entreprises qu’elles met en vitrine.

L’équipe a aussi à coeur de rappeler que le commerce équitable ne concerne pas que les pays du Sud. Elle propose donc aussi des produits développés par des artisan-e-s locaux et européen-ne-s.

www.boutiqueayni.org/

L’association Ethique et tac en mode covid-19

Le déroulement des événements prévus en ce moment est chamboulé par le coronavirus, notamment la #FashionRevolutionWeek organisée chaque année à cette période.

Mais les organisateurs-trices ne se laissent pas décourager ! Voici quelques nouvelles de nos amies de l’association Ethique et Tac, qui organisent le festival bisannuel de mode éthique et durable  » Fashion Revolution Day Sierre ».

Le festival prévu le 2 mai 2020 au TLH à Sierre sera donc reprogrammé. Les détails seront partagés prochainement sur les réseaux sociaux et via leur newsletter. Le moment venu, on compte sur vous pour soutenir cette initiative en vous rendant en nombre à Sierre ! Nous en tout cas on y sera 🙂 !
ethique-et-tac.ch

Breath of fire en mode covid-19

Il y a plus de 10 ans, alors que Lia cherchait pour elle-même des vêtements de yoga, elle se rend compte de la difficulté de trouver des tenues qui en respectent les préceptes..

Elle lance alors Breath of Fire – Eco & Yoga fashion : une marque de vêtements de yoga dont la production est équitable et biologique. La collection se compose de pièces pour hommes et femmes pensées pour être combinées. Au niveau de la production, au Portugal, la santé et la sécurité des travailleur-seuse-s sont primordiales. Chaque détail est soigneusement pensé : les tissus,les élastiques, les fils, les étiquettes…

Impressionné-e ? Faites connaître la marque, suivez-la sur Instagram ou soutenez-la en commandant des bons cadeaux ou en passant par la boutique en ligne www.breath-of-fire.ch.

Fringantes en mode covid-19

La présentation des shops et marques responsables affiliés à FAIR’ACT continue avec les Fringantes : une boutique durable et solidaire, créée par SOS Femmes Genève il y a plus de 20 ans.

Les fidèles le savent : on y est bienvenu-e-s pour chiner des vêtements de 2e main ou pour en déposer. Et comme le dit Sarah, la période de confinement se prête plutôt bien à faire de l’ordre dans sa garde-robe, pas vrai ?

On connaît les avantages d’acheter seconde main. Se séparer du superflu en a aussi : c’est bien sûr bon pour la tête, c’est utile pour les personnes qui ont plus besoin de ces tenues que nous et c’est nécessaire au fonctionnement de la boutique.

La boutique Fringantes se réjouit de nous retrouver et de réceptionner nos vêtements dès sa réouverture. En attendant, on peut lui donner un coup de pouce en commandant un bon cadeau ou en faisant en don, via http://fringantes.ch/ ou la plateforme Covid Héros https://www.covid-heros.ch/project/861.